Prise de fonctions du nouveau Préfet de l’Isère

Hier matin a eu lieu la prise de fonctions du nouveau Préfet de l’Isère, Lionel Beffre.

Mireille d’Ornano, Député Européen entourée de Marie de Kervéréguin, Beatrix Bolvin et Alexis Jolly, conseillers régionaux se sont rendus à la cérémonie de prises de fonctions qui s’est déroulée devant le monument aux morts de Grenoble.

13315693_617393645083566_4418891234626761805_n

13320879_617331785089752_5601790913379993175_o

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Une prise de fonction plutôt classique : cérémonie au monument aux morts, place Paul-Mistral le matin suivie d’une réception en préfecture avant midi et rencontre avec la presse à 14 heures.

Lionel Beffre, le nouveau préfet de l’Isère, a pris ses fonctions hier. Lui qui jusque-là était haut commissaire de la République en Polynésie… Un archipel dont il pourrait peut-être regretter le climat du point de vue météorologique et… social. La France et Grenoble ont en effet connu dans le passé des printemps plus apaisés. «Au-delà du climat, il y en effet des dossiers très différents… Il n’y a, par exemple, pas d’état d’urgence en Polynésie… Mais il y a la télévision et je suis au courant de ce qui se passe ici… » a-t-il indiqué.
Chef de cabinet du Premier ministre en 2006

Lionel Beffre est né il y a 52 ans, à Decazeville dans l’Aveyron. Ancien élève de l’ENA, il a notamment été directeur de cabinet du préfet de la région Languedoc-Roussillon, secrétaire général de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, chef de cabinet du préfet de police de Paris, directeur de l’administration à la Préfecture de Paris, chef de cabinet du Premier ministre en 2006 (Dominique de Villepin) puis préfet du Lot-et-Garonne, préfet de l’Eure-et-Loir et préfet des Pyrénées-Atlantiques.
Intercommunalité : « les choses sont bien lancées»

Et s’il avouait hier ne pas connaître le département de l’Isère, il a vite insisté sur sa volonté de le parcourir pour le découvrir. «Il y a bien deux territoires mais un seul département.» Avant de souligner les enjeux essentiels : «la sécurité, la cohésion sociale et l’aménagement du territoire. » Lionel Beffre devrait dans les prochains jours débuter ses visites de terrain à la rencontre du monde économique et agricole notamment. Interrogé sur l’intercommunalité, le nouveau préfet a déclaré que « les choses sont bien lancées, le travail a été fait » et qu’il allait rencontrer tous les acteurs.

Enfin sur la politique et sur les relations peut-être compliquées entre le conseil départemental et la ville de Grenoble, il dit avoir bien noté : « la diversité d’approches qui traduit bien-là la richesse de notre démocratie. » C’est joliment dit. »

Article du Dauphiné Libéré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *