Le conseil municipal d’Echirolles a réglé ses comptes

Avant la trêve estivale, le dernier conseil municipal d’Échirolles aurait pu virer au rouge suite à certains dossiers polémiques.

445

C’était le dernier de la saison, mais le conseil municipal du 29 Juin 2015 a tenu toutes ses promesses: 58 délibérations à l’ordre du jour et deux vœux de « l’opposition », parmi lesquels des dossiers politiques, dont la création d’un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), le contrat de ville, le compte administratif.

FullSizeRender
CLSPD
La majorité était attendue sur ce sujet et le Front National n’a pas manqué de saisir la perche.
Alors qu’un récent audit de la police municipale nous a été transmis et que notre groupe l’a rendu public, la municipalité d’Échirolles tente de faire croire par le biais de cette délibération qu’elle a décidé de faire de la lutte contre la délinquance une de ses priorités. Les conclusions de l’audit sont pourtant claires : la police municipale ne peut pas effectuer ses missions faute de moyens financiers et de moyens humains et bien entendu faute de volonté politique car les missions ne sont pas clairement définies.
Le groupe Front National s’est donc opposé à cette délibération jugeant que les communistes sombraient dans l’angélisme, ne déterminaient pas exactement les causes de la délinquance, qu’il était trop facile de conclure que la pauvreté était la cause de la délinquance chez les jeunes. En réalité, nous l’avons rappelé, ce sont l’immigration de masse et le communautarisme qui sont les réelles causes de la délinquance à Échirolles !
Retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Alexis Jolly à partir de 1:17:45

Contrat de ville
Comme à l’accoutumée, pas un conseil sans une délibération de la politique de la ville, sans de l’argent public déversé dans « les quartiers de la diversité ».
La délibération du contrat de ville propose ni plus ni moins qu’un soutient exclusif de recherche d’emploi, éducatif, associatif, urbain pour les quartiers prioritaires d’Échirolles, toujours les mêmes, ceux où les voitures brûlent, où l’on roule sans casque, où l’on vend de la drogue, où les policiers se font agresser etc…
Nous avons rappelé les chiffres officiels de la politique de la ville depuis 1989 : 90 milliards d’€ pour des résultats totalement inexistants puisqu’il y pousse de plus en plus de chômage, de délinquance, de communautarisme.
Retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Alexis Jolly à partir de 2:19:30

Comptes administratifs
Dans cette délibération, la majorité d’Échirolles règle ses comptes avec le budget qu’elle avait présenté l’année passée.
Malgré un certain nombre de sujets allant dans le bon sens, quelques éléments nous ont fait réagir.
Tout d’abord une augmentation des dépenses de gestion liées aux dépenses de personnel qui se traduit par la chute de l’épargne de gestion.
Alors que le montant des subventions avait baissé en 2012 et 2013, leurs parts dans le budget a bondit de 10% en 2014, ce qui devrait être dans ce contexte budgétaire une source d’économie.
L’autre source d’économie non réalisée est celle de l’immigration. Le budget du CCAS d’Échirolles augmente de 500 000€ entre 2013 et 2014. Avec un budget de 7M€ il est supérieur par habitant à celui de Grenoble qui est pourtant le deuxième CCAS de France : 189€/hab à Échirolles contre 159€/hab à Grenoble. Voici la preuve par A+B que l’immigration est un coût important dans le budget d’une commune ; et le CCAS c’est un exemple parmi d’autres !
Retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Alexis Jolly à partir de 2:52:35

Vœu contre les nuisances des deux roues
Le groupe d’opposition de droite (qui vote la quasi-totalité des délibérations de la majorité communiste) a présenté un vœu pour lutter contre les nuisances des deux roues.
Depuis un certain temps, des bandes trouvent plaisir à faire du rodéo à moto sur le parvis de la mairie, où sur la Place des Cinq fontaines face à la mairie, au centre de nombreux commerce, et devant deux postes de police… La situation dure depuis de nombreux mois et la municipalité laisse faire plutôt que d’imposer des sanctions à ces jeunes voyous.
Le groupe Front National a voté ce vœu en mettant toutefois les pendules à l’heure à cette droite hypocrite.
Retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Alexis Jolly à partir de 6:16:49

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.