Laxisme d’État : Vienne-Estressin n’est pas épargné

Communiqué de presse de Thibaut Monnier, Conseiller régional, Secrétaire Départemental du FN 38

Dans son édition du Lundi 27 février, le Dauphiné Libéré rapporte que deux individus, encagoulés et vêtus de noir, ont tiré sur un groupe de jeunes place du 19 Mars 1962 dans le quartier d’Estressin.
Cet incident est d’autant plus surprenant qu’il a eu lieu en pleine journée, à 12h30.

Ce fait-divers gravissime témoigne de l’absolue nécessité d’engager au plus vite les mesures inscrites dans le programme présidentiel de Marine le Pen et dédiées à la sûreté publique :
• recentrer la police et la gendarmerie sur leur mission de sécurité publique en les libérant des tâches
indues et administratives ;
• mettre en place un plan de désarmement des banlieues concernées.

Malgré l’échec du quinquennat socialiste dans le domaine de la sécurité, la priorité du premier Ministre, Bernard Cazeneuve, est pourtant de concentrer ses derniers efforts dans l’organisation d’une tournée “anti-FN”. À 2 mois de l’élection présidentielle, cette mobilisation purement
électoraliste est déplacée et prend la forme d’une désertion.

Je tiens à faire part aux habitants des quartiers nord de Vienne de notre volonté de rétablir l’ordre républicain partout, et pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *