Grenoblois, nous ne sommes pas des Cobayes !

Communiqué de presse d’Alain Breuil, Conseiller Municipal de Grenoble, Conseiller Régional

camions diesel

Annoncé à la sauvette au cours d’un Conseil Municipal, les habitants ont appris ce matin la disparition programmée des camions et des véhicules les plus polluants, voire des véhicules diesel à l’orée, 2020.

Une fois encore, la lutte contre la pollution et la protection de la santé publique ont bon dos.

Pas une seule fois n’est évoqué le coût du transfert entre camions et véhicules légers dans les nouveaux CDU (centres de distribution urbaine).

Pas une seule fois n’est évoqué l’impact de dizaines de véhicules légers de substitution en terme de circulation, de stationnement ou de pollution.

Pas une seule fois n’est évoqué le coût du remplacement d’un véhicule ancien par un neuf moins polluant.

Pas une seule fois n’est évoquée la part des véhicules qui tentent leur chance par le centre-ville devant l’engorgement chronique de l’A480.
Aucun exemple, français ou étranger, ne nous est donné en promesse d’amélioration.

Avec le dogmatisme et l’empirisme qui la caractérise, l’équipe en place lance, en l’absence de tout vrai débat et de toute étude d’impact, une nouvelle expérimentation. Les Grenoblois ne sont pas des cobayes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *