Fusillade à la kalachnikov à Echirolles

Communiqué de presse d’Alexis Jolly – Président du groupe FN à Echirolles, Conseiller Régional, Conseiller Métropolitain de Grenoble-Alpes Métropole

des-impacts-de-balles-sont-encore-visibles-sur-la-facade-de-cet-immeuble-situe-9-allee-du-limousin-a-echirolles-1473897121

Pas moins de trois fusillades se sont déroulées en quelques jours à Echirolles, dont la plus impressionnante hier soir dans le quartier du Limousin où un homme a ouvert le feu en rafale contre un immeuble d’habitation.

Ces événements très graves sont un symptôme de l’ensauvagement insupportable de notre Ville, qui ne trouve face à lui que laxisme, lâcheté et démission. Les autorités laissent prospérer des trafics, acceptent que des armes circulent, n’écoutent pas la colère des riverains, tolèrent des bagarres entre bandes et des nuisances pourtant inadmissibles.

L’exécutif municipal, les oppositions de gauche et centristes ont beau jeu de dénoncer les carences actuelles, ils en sont largement comptable. De la baisse catastrophique des effectifs de police à l’amorce de la pompe à laxisme qu’ont constitué les lois Dati et Taubira, tous ont des comptes à rendre aux Echirollois relativement à leur insécurité.

Le Front National et Marine Le Pen appellent à la tolérance zéro et à chasser le laxisme de la conduite des affaires publiques. Les quartiers d’Échirolles doivent être désarmés par la puissance publique. Les effectifs de force de l’ordre doivent être augmentés au niveau de l’insécurité de la métropole après des années d’affaiblissement sous Sarkozy puis Hollande.

Les éléments perturbateurs doivent être neutralisés sur chaque mètre carré de la commune par une police municipale et nationale réarmées matériellement et moralement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.