Les électeurs de la 8ème circonscription de l’Isère ont droit à la clarté.

Communiqué de presse de Thibaut Monnier, Conseiller régional, Secrétaire Départemental du FN 38

Les électeurs de la 8ème circonscription de l’Isère vivent une situation inédite et pour le moins déconcertante. À 44 jours des élections présidentielles, les candidats PS et LR investis pour les législatives 2017 ne sont toujours pas encore au clair sur le projet présidentiel qu’ils souhaitent soutenir.

Or, tous les candidats à la présidence de la République aujourd’hui en lice ont dévoilé leur programme. Il n’y a donc plus aucune raison de maintenir le flou sur le projet qu’ils ont décidé de défendre sinon le cynisme d’attendre les derniers sondages et combines d’appareils politiques pour choisir le mieux placé.

• Député sortant, M. Erwann Binet n’a toujours pas digéré la victoire de Benoît Hamon aux primaires de gauche, construite sur le rejet de François Hollande dont il est le Jidèle hériter. Qu’il assume, enJin, son choix pour Emmanuel Macron !

• Investie par Les Républicains, Maryline Silvestre brille depuis le début de sa campagne par son mutisme. Aucune déclaration, de soutien ou de réprobation, lors de l’affaire Fillon ; aucune déclaration suite au désistement forcé de Martine Faita qui était jusque-là la candidate UDI. Thierry Kovacs, maire de Vienne, parlerait-il à la place de madame Silvestre ?

Par respect pour nos concitoyens de la 8ème circonscription de l’Isère, j’appelle solennellement ces candidats à faire part de leur positionnement pour les prochaines présidentielles, et à assumer leur engagement. Il en va de la clarté du débat public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *