Echirolles parmi les excellents élèves du logement social… et de la précarité

Communiqué de presse d’Alexis JOLLY – Président du groupe FN d’Echirolles, Conseiller Métropolitain de Grenoble Alpes-Métropole, Secrétaire Départemental du FNJ 38

IMG_3813

L’article paru dans le Dauphiné Libéré du 12 Mai 2015 fait figurer Echirolles dans le palmarès des villes du département ayant largement pris leur part de logements sociaux.

Aveuglées par idéologie, les majoritées communistes successives ont mis un point d’honneur pour financer la politique d’immigration par le biais de la rénovation urbaine ou la construction sans limite de logements sociaux, cela en toute circonstance et en dépit des finances publiques désastreuses.

Cette course effrénée et irréfléchie à la construction de logements sociaux a déjà des conséquences sur la qualité de vie des Echirollois.
Une étude de l’INSEE a fait paraître que la ville d’Échirolles détient la plus forte densité de logements sociaux dans l’agglomération et cumule également le plus grand nombre d’indicateurs de précarité.

Le critère de l’urgence sociale favorisé aujourd’hui par la ville d’Échirolles est une véritable préférence étrangère dans l’attribution des logements sociaux, à laquelle une profonde réforme des critères d’attribution doit mettre fin.

Non sans représenter d’une part une pompe aspirante pour l’immigration, vecteur de paupérisation et d’insécurité, elle représente également un désavantage de nos compatriotes qui travaillent, qui vivent et contribuent à la vie d’Échirolles.

Tant que les lois ne permettent pas d’accorder la priorité d’attribution aux nationaux, nous devons réformer les critères afin d’attribuer les logements de manière publique, transparente en fonction de l’ancienneté des dossiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.